Libertinage du 08-05-17

Tchoooo, « nyébro » est parti ?

 

La semaine passée était assez remplie pour l’enfant de quelqu’un, qui a reçu son frère et ami « ghanalais ». Il parait que les deux « prégodents » ont échangé sur des sujets d’intérêt commun d’ordre bilatéral, touchant les secteurs de la sécurité, l’immigration, l’agriculture et l’eau, la santé, le commerce, l’économie numérique, l’environnement, l’énergie, le transport et la question des frontières maritimes, mais aussi abordé des sujets d’ordre sous-régional, continental et international. « Nyébro » serait venu redresser la coopération qui tanguait entre les deux pays…

Les deux hommes auraient aussi parlé de la « siiiiation » dans la sous-région, notamment en Gambie, et que même « Woabé », en bon démocrate – hum – se serait félicité de l’issue de l’élection qui a porté au pouvoir Adama Baromètre et s’est associé à son hôte pour lancer un appel à la communauté internationale pour accompagner les autorités gambiennes dans la consolidation de la démocratie. « Faure-vi » parler de démocratie ? C’est comme dans une mise en scène quoi.  Bon, passons. Un communiqué long comme Dongo a été lu et présentait les grandes décisions de cette visite de « nyebro » « à Togo ici ». Dans tout ça là, une mesure nous donne de la joie. Il parait qu’à partir de désormais jusqu’à dorénavant, la frontière entre les deux pays sera ouverte 24 H sur 24, 7 jours sur 7. En avant le smogly, les trafics illicites de toutes sortes…

A voir le show que « Woabé » et les siens ont fait avec cette visite, on ne pensait pas que le « Ghanalais » allait repartir. « Faure-vi » était super content, comme si c’est Yesu Kristo lui-même qui était venu lui rendre visite pour l’informer de son élection au royaume des cieux. Il s’était senti tellement honoré qu’il « sourissait » seulement, même  sa démarche a changé en « même tamment »…Une source rapportait même que dans le sérail, on pensait un moment chômer un jour de la semaine pour célébrer l’événement. Sincèrement, on croyait que « nyébro » allait s’installer chez nous. Et un fait a failli nous convaincre, c’est lorsqu’on l’a vu dans la maison de Fo Gil ; et sur cette visite, un voisin nous a dit que le gars y était pour voir s’il pourrait trouver une chambre à louer…Bon, il est reparti, et « Woabé » redevient « Woabé ».

Jalousie va nous tuer à Togo ici !

Depuis plus de 50 ans, la dynastie « Gnass » règne sans partage sur le Togo. Depuis, les Togolais se battent pour sortir du joug de cette « gnassingbécratie », mais la racine des « Gnass »  résiste toujours au vent du changement. Les « podosants » se débattent avec les moyens de bord, mais à chaque élection, ce sont les mêmes qui « gagnent » avec un «faure » taux de fraudes. Mais si c’est situation perdure, c’est aussi la faute à certains  opposants d’une race particulière. On les surnomme les opposants de l’opposition. Leur mission : tirer à boulets rouges sur leurs camarades de lutte  qui leur font ombrage. Et « Fo Pi » est devenu le cure-dent qu’ils utilisent chaque matin pour éliminer leur mauvaise haleine. Il est dézingué à volonté et à longueur de journée.

Hier, c’est le plus jeune ministre du Togo de tous les temps qui lui a décoché quelques uppercuts. Reçu sur la plus  égyptienne des radios togolaises, Pyramide Fm le président de «Bâtir le Togo »  estime que « Fo Pi » n’a pas la même aura que son ancien mentor Gilchrist Olympio qui a aidé Faure Gnassingbé à rester au pouvoir depuis 2005. «Il  fait beaucoup de bruit mais ne représente pas grand-chose», a-t-il dardé. Ça n’étonne pas. Le leader du parti des teints clairs est la cible privilégiée de ses camarades de lutte. Ils préfèrent le combattre que ceux qui ont pris le Togo et les Togolais depuis plusieurs décennies. Drôle d’opposants ! Un étranger qui arrive pour la première fois à « Gnassingbeland » qui entendent les opposants parler, croiraient que c’est Jean-Pierre Fabre qui est le président du Togo. Encore que le front anti-Fabre qui a pour programme de société le « Fabre Bashing » ne propose rien de nouveau et ne fait que nourrir la « démocrature » des « Gnass ».

Jalousie va nous tuer dans ce pays ! Peut-être que deux comprimés de « Jalousine » peuvent les guérir de cette maladie chronique aiguë. En tout cas, les partisans du chef de « corde » de l’opposition sont heureux de savoir que leur champion est un « gogbalo » (un tonneau vide) qui fait trop de bruit. Les Togolais ne cherchent que l’homme providentiel qui peut les délivrer du joug de la dictature cinquantenaire des Gnassingbé. Et si le président du Front Sage de regretté mémoire pourrait être ce « sauvage », les populations ne peuvent qu’applaudir à rompre les phalanges.

 

Le saviez-vous ?

Hier 7 mai a été célébrée la Journée mondiale de la masturbation. Et comme on est sympas, on vous explique comment cette journée est née… au pays de l’Oncle Trump, pays pudique et puritain par excellence, mais qui a la sulfureuse réputation d’être le plus grand producteur de porno au monde. Tout a commencé en 1994 avec une femme, Joycelyn Elders, pédiatre et secrétaire de la Santé de l’ancien président américain Bill Clinton. Lors de sa nomination en 1993, Joycelyn Elders a révolutionné le paysage politique américain en devenant la première Afro-Américaine de l’histoire à obtenir ce poste. Mais la joie fut de courte durée : en 1994, Bill Clinton la congédia sans ménagement de la Maison-Blanche.

Non pas parce qu’elle a été prise en flagrant délit de masturbation dans le Bureau ovale mais à cause d’un discours sur le sida aux Nations unies. Un discours polémique dans lequel la conseillère déclarait ceci au sujet de l’onanisme : « La masturbation est quelque chose qui fait partie de la sexualité humaine, et peut-être que cela devrait être enseigné à l’école ».

Scandale total au pays de la bienséance. Un an plus tard pourtant, Bill Clinton commençait entre les murs de la Maison-Blanche une relation intime avec la jeune stagiaire Monica Lewinsky… Mais revenons-en à Joycelyn Elders. Sa déclaration à l’ONU a plu au PDG d’une société de sextoys appelée Good Vibrations (qui existe toujours). Le 7 mai 1995, pour rendre hommage à l’ancienne ministre, Good Vibrations a donc lancé la première Journée mondiale de la masturbation.

On célèbre donc cette année la 22e édition de cette journée. Une bonne occasion de fêter ça le soir de l’élection française, en ayant une petite pensée pour Joycelyn Elders. L’avantage dans cette fête est qu’elle ne s’adresse pas à une orientation sexuelle figée. Homo, hétéro et même transgenres se retrouvent dans le plaisir solitaire. N’en déplaisent aux hypocrites ou autres pseudo religieux qui cherchent à présenter pattes blanches aussi noires que le goudron. Reste à appeler les mordus de cette pratique à lancer une pétition afin que l’ONU reconnaisse cette date.

 

Répondre

____________________

____________________


_____________________

______________________

                                                      

Galerie photo

Connexion | Designed by